La fabrication d’un panneau solaire diffère énormément selon qu’il est photovoltaïques ou thermiques.

Fabrication d’un panneau solaire thermique

fabrication-panneau-solaire

La fabrication d’un panneau solaire thermique est relativement simple.

La surface captante est l’élément le plus important de l’installation du panneau solaire. Les fabricants utilisent souvent un revêtement « black-chrome » (par électrolyse) sur un support métallique (cuivre ou aluminium).

Même si cette technique est très performante (absorption de la chaleur avec peu d’émissions d’infra-rouges), on complète l’installation par un vitrage (en verre, en PVC ou en acrylique) qui renfermera le tout et permettra de capter plus de rayons infra-rouges et de protéger les capteurs solaires surtout dans les endroits venteux.

On peut également utiliser une surface en inox légèrement oxydé ou une surface peinte en noir (il est conseillé de l’associer à un double vitrage car elle émet beaucoup d’infra-rouges et n’est donc pas très performante).

Les tubes placés sous la surface captante sont généralement en cuivre (ils peuvent aussi être en aluminium ou en laiton) et doivent bénéficier d’une isolation maximale. Ceux-ci contiennent le liquide caloporteur (ou eau) chauffé par le rayonnement solaire que l’on acheminera jusqu’à l’accumulateur (ou chauffeau) grâce à un système de tuyauterie. De la même façon, les capteurs thermiques à air chauffent l’air présent dans les tubes. Cet air est ensuite ventilé dans les habitations pour le chauffage ou éventuellement sert à chauffer une piscine.

Il est assez facile de fabriquer soi même un panneau solaire thermique. Utilisant des tuyaux d’arrosage, on peut installer des capteurs thermiques à prix moindre notamment pour chauffer une piscine. Vous pouvez donc créer un panneau solaire à un prix très intéressant.

Fabrication d’un panneau solaire photovoltaique

fabrication-panneau-solaire-photovoltaique

La fabrication d’un panneau solaire photovoltaïque est assez compliquée et surtout très chère car requiert l’utilisation de matériel complexe et puissant.

On dispose tout d’abord de plaques bleues composées de cristaux de silicium de petite taille. Ces modules de petite taille doivent être assemblés pour former un panneau solaire.

Une fois les soudures préparées, il faut placer les modules dans de l’eau à 60° pendant cinq minutes afin de les nettoyer. Il est très important de les manipuler avec prudence car ce sont des objets fragiles et très sensibles à la saleté.

Lorsqu’ils sont bien secs, on les soude par groupe de neuf. Pour faire un panneau solaire photovoltaïque, on nécessite quatre groupes de neuf modules assemblés bout à bout. On obtient ainsi un panneau de trente-six modules que l’on relie ensemble à l’aide d’un fil métallique qui se situe autour de l’objet.

Une feuille transparente (solide de verre feuilleté) est ensuite appliquée sur le panneau solaire pour le soutenir. Les modules sont placés dans un four hermétique (à 80°) durant quinze minutes afin de les aplatir et de les rigidifier.

Le panneau solaire photovoltaïque est alors prêt. Lorsqu’il a été soumis à un test dans un simulateur de soleil qui jugera si sa production en électricité est efficiente, on peut alors l’installer au soleil et le raccorder au réseau ou à des batteries.